12
Nov

Zoom sur Denis Van Isschot : un designer de valeur

Après des expériences très variées en tant que salarié : conception de stands pour l’événementiel, plans de villas ou de cuisines, design de mobiliers, dans des environnements tout aussi variés (Benin, Marrakech, Belgique etc.) pour le compte d’employeurs parisien ou belge, Denis Van Isschot se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

© Vincent Foret / SOFAM, 2019 — www.vincentforet.photography

« Depuis 2014, je savais que je voulais être indépendant, et c’est une formation organisée par Design Innovation ‘Designer, devenez indépendant’ qui me met sur la voie de mon projet : celle du design industriel et de la conception design sous toutes ses formes ». 

Ce qui l’anime, c’est la curiosité, la diversité et le collectif. En 2014, Denis initie le Composite Collectif Créatif Charleroi avec ses amis Christophe Thiry et Thomas Riguelle. Le collectif, très élargi, porte aujourd’hui le nom de Composite Espaces Créatifs Partagés.

Avant de créer VANISS Design, tu as d’abord initié Composite, de quoi s’agit-il ?

Je suis convaincu que l’on est « plus fort ensemble ». C’est pourquoi nous avons créé un espace commun pour les indépendants issus des métiers de l’industrie créative de la région de Charleroi. Nous avons démarré au WUP de Charleroi, dans les locaux d’Azimut. 

Ensuite, nous avons grandi et déménagé. Quand j’apprends que les entrepôts de l’ancienne menuiserie derrière le 170, avenue de Philippeville à Marcinelle se libèrent, un vieux rêve refait surface : ouvrir la communauté Composite aux métiers manuels de la création. 

Créer un espace est une chose, animer une communauté en est une autre, comment fonctionnez-vous ?

Le lieu (1000m2) est conçu et géré de manière collective, comme un village où tout le monde contribue à faire évoluer Composite. Chacun s’inscrit dans une team : team accueil / team communication / team administratif / team finances. Nous co-construisons et co-gérons le projet en prenant des décisions ensemble. Nous échangeons aussi sur nos métiers, pour mieux les comprendre, créer des synergies, un réseau, du soutien. C’est une véritable émulation et une nouvelle façon de vivre. 

Les artistes et artisans occupent les ateliers et sont entourés des métiers de service transversaux, tels que métiers de la communication et du design, bureau d’assurance, espace de coworking, asbl de soutien à la création, coopérative de facturation, etc. Nous nous sommes lancés en août 2018 et comptons actuellement une trentaine de personnes réparties dans 12 espaces différents. 

Et VANISS Design?

Avec VANISS Design, je développe des projets très variés (et c’est ce que j’adore) qui vont de la conception de mobilier à l’aménagement d’intérieur ou de plan d’habitation. Qu’il s’agisse d’une signalétique, de l’ergonomie d’un laboratoire médical, d’un magasin de vrac ou d’un relais Ravel, ce qui me fait vibrer, c’est d’écouter le client et de venir avec une proposition qui va le surprendre. Par exemple, j’ai conçu un garde-corps en fer forgé végétal… qui produit un bel effet le jour et un effet encore plus magique le soir lorsque les lumières projettent les ombres sur la cage d’escalier… Pour Miss Baker, un bar off-road, il a fallu imaginer une sorte de jeu de domino pour que tous les éléments s’imbriquent l’un dans l’autre et se déploient en quelques minutes en appuyant sur une télécommande. 

Si mon client me suit, je peux vraiment amener des idées farfelues qui se démarquent. Dans tous les cas, je m’adapte à sa demande.

Que dirais-tu de ta vie d’indépendant ?

Depuis 2014, j’avais le nez dans le guidon. J’ai toujours su où étaient mes priorités, c’est-à-dire auprès de ma famille, de mes enfants. Aujourd’hui, après cette période de réflexion durant le confinement, j’ai décidé de réellement leur consacrer du temps. C’est pourquoi – entres autres – j’ai revu mon offre et ai accepté un poste à mi-temps au sein du Comptoir des Ressources Créatives Charleroi asbl tout en gardant mon activité en tant qu’indépendant complémentaire. Cette démarche permet d’avoir moins de pression et de choisir ses projets.

Plus d’informations sur : www.vaniss.be ; www.composite-charleroi.be

Catégorie : Actualités, Portrait d'entrepreneur